ESTIMATION DE L’EMPREINTE CARBONE ET LA DEMANDE CUMULATIVE D’ÉNERGIE DES LOGEMENTS SIP (PANNEAUX STRUCTURELS ISOLANTS) GRÂCE À L’ACV. [avniR] 2012 LCA Conference

None
Share this:
Embed*
Cite this:

Cárdenas, Juan Pablo; Muñoz, Edmundo; Hidalgo, Francisco (2012): ESTIMATION DE L’EMPREINTE CARBONE ET LA DEMANDE CUMULATIVE D’ÉNERGIE DES LOGEMENTS SIP (PANNEAUX STRUCTURELS ISOLANTS) GRÂCE À L’ACV. [avniR] 2012 LCA Conference. figshare.

http://dx.doi.org/10.6084/m9.figshare.98101
Retrieved 00:01, Nov 27, 2014 (GMT)

Description

Une analyse du cycle de vie a été utilisée pour estimer la demande cumulative d’énergie et l’empreinte carbone de quatre maisons neuves situées à Temuco (Chili), construites avec des panneaux structurels isolants (SIP), afin de calculer l’énergie pendant chaque étape de ce système de construction.

Deux bases de données ont été employées pour obtenir l’énergie contenue dans les matériaux : la première, l’Inventory of Carbon & Energy (ICE), 2008, de l’Université de Bath, en Angleterre, et la deuxième, la New Zealand Building Materials Embodied Energy Coefficients Database, Volume II – Coefficients, 1998, de l’Université Victoria de Wellington, en Nouvelle-Zélande. L’énergie produite par le processus d’assemblage des panneaux, leur transport et la construction des logements a été déterminée par le rassemblement de données dans une entreprise spécialisée dans la construction de logements utilisant le système SIP.

L’énergie opérationnelle a été calculée au moyen de simulations faites à l’aide du logiciel Design Builder avec l’information obtenue des logements par des essais d’infiltration et des thermographies. Ultérieurement, elle a été projetée à 50 ans de durée de vie utile.

L’analyse des données obtenues montre que l’énergie produite par les processus de construction représente près de 1,5 % de l’énergie contenue, tandis que toute l’énergie contenue correspond à 10 % de l’énergie totale du cycle de vie des logements, le 90 % restant étant l’énergie de l’utilisation.

On remarque que les logements SIP économisent près de 60 % de la demande d’énergie de chauffage par rapport à quelques logements construits par maçonnerie ordinaire sans aucune méthode d’isolation thermique.

D’autre côté, l’empreinte carbone a été estimée de 9,239 kg de CO2 eq pendant la production des matériaux, de 286 kg de CO2 eq pendant les processus de construction, et de 371,470 kg de CO2 eq d’énergie opérationnelle (50 ans de durée de vie utile) en moyenne.

Comments (0)

You must be logged in to post comments.

74
views

0
shares

Published on 25 Nov 2012 - 21:15 (GMT)

Filesize is 302.47 KB

Categories

Authors

Tags

License (what's this?)

CC-BY

Export

Last saved: 2012-11-25

Cite "Filename"

Place your mouse over the citation text to select it

Embed "ESTIMATION DE L’EMPREINTE CARBONE ET LA DEMANDE CUMULATIVE D’ÉNERGIE DES LOGEMENTS SIP (PANNEAUX STRUCTURELS ISOLANTS) GRÂCE À L’ACV. [avniR] 2012 LCA Conference"

Place your mouse over the embed code to select and copy it

Claim article

You claim request was sent. I will be handled in the next 24 hours.

Close window

Feedback

We appreciate all your comments, questions, suggestions or gratitude.

Login

The username or password entered are wrong.

Reset password

Your password will be sent to your registered e-mail address.

Create account

I agree to the Terms & Conditions *